Menu
Accord politique pour un projet de transport en commun

Accord politique pour un projet de transport en commun

Un Bus à haut Niveau de Service (BHNS) entre la frontière et Saint-Genis-Pouilly

Laurent Wauquiez, Etienne Blanc, Stéphanie Pernod-Beaudon pour la Région Auvergne Rhône-Alpes, Jean Deguerry pour le Département de l’Ain et Christophe Bouvier pour la Communauté de communes du Pays de Gex annoncent avoir trouvé un accord politique pour présenter un projet d’aménagement de transports en commun qui ira de la frontière jusqu’à la Porte de France à Saint-Genis-Pouilly.

Un Bus à Haut Niveau de Service sera ainsi cofinancé par ces 3 collectivités, via la clause de revoyure du Contrat de Plan Etat Région qui sera négociée en 2018/2019. Ce projet de BHNS viendra donc se substituer au Tram qui n’a pas été retenu dans les projets de cofinancement du Projet d’Agglomération de 3ème génération, selon la décision rendue par Bern vendredi dernier.

Un projet déterminant pour la mobilité urbaine

Ce projet, plus rapide à réaliser et moins onéreux (entre 15 et 17M€ contre 43M€ pour le tram), est une réponse concrète au défi de la mobilité qui existe dans le Pays de Gex. C’est un accord politique et une avancée majeurs pour le territoire, après beaucoup trop d’années de perdues.

Ce projet vient s’inscrire dans les études en cours de finalisation portées par le Département de l’Ain pour ce qui concerne l’aménagement routier du carrefour de la Porte de France et par la Communauté de communes pour ce qui concerne les projets d’urbanisme du même secteur.

Si le projet devait être prolongé jusqu’au centre-ville de Saint-Genis, il appartiendra à la commune de financer cette partie. Ce projet sera également présenté dans les meilleurs délais aux autorités genevoises pour assurer la concrétisation rapide, notamment pour la bande de 300m côté suisse qui doit rejoindre l’actuel arrêt du tram à Meyrin.